FABLIAUX DU PAYS FRANCIEN
Accueil
Liste des fables
Liste des thêmes
Liste des dictons
Index des moralistes cités
Messagerie et Livre d'or

VU A LA "TELE"
de la médiacratie

l se fit quelque jour en pays des français,
Une étrange invention, espèce de miroir,
Reflétant les images voulues par le Pouvoir.
Les nigauds bêtifiaient en regardant l’objet
Qui leur contait fadaises et autres menteries
Moult billevesées vantant les singeries
Des coquins et pantins, mignons de Porcinet.

Tandis que tout autour, la France s'effondrait,
Le miroir proclamait "Vous êtes les plus beaux",
Les ovins ronronnaient "Nous sommes les plus beaux".
Le miroir déclarait « Tout va bien, tout va bien »,
Les béliers répétaient « Tout va bien, tout va bien ».
Le miroir énonçait « Les loups sont vos amis »,
Les brebis bêtifiaient « Les loups sont nos amis ».
Le miroir affirmait « Bergers, vos ennemis »,
Mérinos ânonnaient « Bergers nos ennemis ».
Le miroir connaissait, voyait tout, savait tout,
Les Quatre Vingt mensonges, et les Cent menteries,
Les Mille et une nuits rêvées au paradis
Des jobards et des niais, des mous et des toutous.
« Bouchers sont nos parents » affirma le miroir.
Et les agneaux, joyeux, coururent aux abattoirs,
Où les requins du Roy attendaient les jobards.

Alors ce fut l'extase, l'ivresse, le délire,
La télé était là ! En direct à l'écran,
Chacun se fit raser, saigner, peler, occire.
Quant il eut tout bouffé, Porcinet l'Elzévir

Rendit grâce aux talents des langues de serpents,
Pour leur capacité à pouvoir transmuer,
Les franciens en gigots, cuissots et pré-salés.

Pour qu'il y est le moins de mécontents possible
Il faut toujours taper sur les mêmes
les Shadoks



fable précédente

        


fable suivante