FABLIAUX DU PAYS FRANCIEN
Accueil
Liste des fables
Liste des thêmes
Liste des dictons
Index des moralistes cités
Messagerie et Livre d'or

LE VIZIR ET LES VIZIRETTES
de la reforme de l'orthographe

e Grand Babouin frisé, vizir des grimaciers,
S’inquiéta du sabir que parlaient ses plumés.
Dans un gant de velours cachant sa dictature,
Réglementant sur tout, légiférant de tout,
Inquiet de l’audimat, de Malherbe jaloux,
Le Grand Babouin voulut réformer l’écriture.
Pour charmer les donzelles qui peuplaient son palais
Il décréta donner un sexe à tous les genres,
Un genre à tous les goûts, un goût à tous les mets,
Un mais à tous les oui, un oui pour tous les genres.
On ne sut plus comment nommer la République
Dont le genre féminin froissait les vizirettes.
On en fit un Royaume aux règles drolatiques :
Poule devint coquette, chapon devint poulette,
Urnes furent des jarres pour mieux berner les oies.
Les amours masculines étaient au féminin;
On les fit masculin"S" et l’on pacsa la loi !
Le jour devint la nuit et l’on n’y vit plus rien;
Vessies furent lanternes; quant au sexe des anges,

Grand Babouin décida qu’il aurait mauvais genre.

La prétention est à la connerie
Ce que la mousse est à la bière.
Max le menteur


fable précédente

        


fable suivante