FABLIAUX DU PAYS FRANCIEN
Accueil
Liste des fables
Liste des thêmes
Liste des dictons
Index des moralistes cités
Messagerie et Livre d'or

LA VACHE DEVENUE FOLLE
de la mal-bouffe

orte de mille envies et de cent jalousies
La révolte grondait au fond des vacheries.
« Alors que Mistigri dévore du ronron
Et que sire Médor, de canigou festoie
Que d’hamburgers au suif, se goinfrent les poussahs
Nous demeurons les seuls à brouter du gazon !

Certes il est délicieux ; il est mêlé de trèfle
Il fleuroie le muguet et sentoie la lavande
Le thym, le serpolet, romarin et coriandre
Mais nous aussi voulons, être gras et obèses,
Ainsi que tous les autres » Les vaches demandaient,
Les taures réclamaient, les taureaux exigeaient,
Qu’au lieu d’une luzerne couverte de rosée,
Leur soient servies aussi des fèces ensachées.

Leurs voeux furent bientôt satisfaits au delà
De tout ce qu’ils rêvaient. Des granulés suspects
Remplirent les mangeoires. Les bestiaux s’en délectent.
Et la métamorphose du troupeau s’opéra :
Taureau fit la fofolle, les bœufs furent mollets,
Les veaux, des serpillières, et vaches, des chameaux
Dont les bosses cachaient le surplus des impôts.
On se mit à fumer, l’herbe qu’on ne broutait.
Tous les esprits spongieux entrèrent à l'Assemblée
Pour conduire les bovins tout au fond du bousier
Tous les goûts nous dit-on, règnent dans la nature
Encore faut-il savoir qui en fait la culture.

Si ça fait mal, c'est que ça fait du bien.
les shadoks



fable précédente

        


fable suivante