FABLIAUX DU PAYS FRANCIEN
Accueil
Liste des fables
Liste des thêmes
Liste des dictons
Index des moralistes cités
Messagerie et Livre d'or

LE POULPE ET LE HOMARD
des compromis

n poulpe bon enfant, tranquillement nageait,
Dans les eaux poissonneuses entre Serq et Chausey
Honnisoy, le homard, qui rougit au soleil
Ne l'entendait pas tout à fait de cette oreille.
"Tu nages dans mes eaux, tu troubles la marée !
Il te faut sur le champ arrêter tes façons
Et des troubles causés, tu dois rendre raison."
Le poulpe fort contrit, sitôt de s'excuser.
"Discutons, négocions, trouvons un compromis !"
"Je veux bien oublier le tort que tu me fis.
Mais en contrepartie, seras privé d'un bras."
On amputa le poulpe, qui s'en trouva ravi,
Heureux de se tirer de ce fort mauvais pas.
Mais peu de temps après, notre poulpe est surpris
Ramassant quelques coques. " Te revoilà pendard
A vouloir me narguer " se récrie le homard.
"Du désordre causé, je veux compensation."
"Trouvons un compromis, dialoguons, concédons"
"Je veux bien pardonner, mais en contrepartie
Il faut te résigner à perdre un nouveau bras. "
Le poulpe remercia, des sanglots dans la voix.
Quelques jours passèrent. Notre poulpe est repris
Pêchant dans les eaux troubles où va le crustacé.
"Je suis dans mon bon droit " s'indigne le calmar,
"Alors qu'il n'en est rien pour cet affreux homard "
"Comment je suis affreux !!! Je me sens insulté !!!
Pour effacer l'affront, je veux réparation "
"Trouvons un compromis, débattons, transigeons"
Et à nouveau d'un membre, le poulpe fut privé.
A quelque temps de là, notre pauvre estropié
Se traînait sur le sable, cherchant de quoi manger,
Croyant pouvoir jouir d'une tranquillité
Que tant de reniements auraient du lui donné.
Le homard était là : " Tu n'as pas tenu compte
De toutes les leçons, qu'avec grande bonté,
J'ai voulu te donner, je m'en vais te châtier "
Le poulpe est stupéfait : "J'allais à ta rencontre
Plein de bons sentiments, voulant avec les tiens
Partager les valeurs de la fraternité.
Défenseur de la paix, me voici obligé
De devoir recourir à l'usage du poing. "
Affirma l'éclopé. Homard de rigoler
Puis d'attraper le poulpe qui ne peut se défendre
Le saler puis l'ailler, le découper en tranches.
Le passer à la poêle et de s'en régaler.

Les compromis sont illusions
Qui veut la paix, guerre prépare.
Végèce



fable précédente

        


fable suivante