FABLIAUX DU PAYS FRANCIEN
Accueil
Liste des fables
Liste des thêmes
Liste des dictons
Index des moralistes cités
Messagerie et Livre d'or

LA POULE AUX OEUFS D'OR
des impôts

l y a fort longtemps, en l’île de Borée,
Vivait un contadin judicieux et posé.
Sa ferme était pimpante. Un puissant boulonnais,
Des moutons, quelques vaches, un cochon, un taureau
Partageaient l’harmonie de ce havre de paix.
On y travaillait bien, mais pas trop, ce qu’il faut
Pour que la vie s’écoule en un doux virelai …

Cette prospérité empreinte de sagesse,
Avait son origine au fond du poulailler :
Tous les jours, au réveil, une poule de Bresse,
Pondait un écu d’or. Nul n’avait deviné
Le secret du fermier, jusqu’au jour malheureux
Où le prévôt s’enquit, du bon-droit d’un bouseux
A être fortuné. « Tu planques une fortune,
Que tu gagnes en dormant, alors que ta patrie
Croule sous les emprunts, que nous avons souscrits
Pour nous remplir les poches et nous bourrer de thunes.

Ta poule est confisquée ! » « Mais avec cet argent,
Je paie le vieux Martin qui vient tailler ma vigne,
Je paie Barthelemy, qui laboure mon champ,
Je paie Maximilien, qui vaque aux écuries,
J’ai fait construire un pont pour passer la rivière,
J’ai fait paver la route qui conduit aux truffières… »
« Tu n’as jamais rien fait, mais tu as exploité
De braves citoyens qui n’ont pas ton métier.
Tous tes biens sont saisis pour payer ton amende
Et je te prends ta poule, pour lui ouvrir le ventre,
Et saisir le trésor qu’elle cache en son sein »
Il la tua, l’ouvrit, mais il n’y trouva rien.
Il ne resta plus rien, rien de rien, vraiment rien.
Et l'île de Borée, autrefois si prospère
Tomba dans l'indigence, la ruine et la misère

A vouloir tout taxer, on finit par tout perdre.
Jean Baptiste Botul


fable précédente

        


fable suivante