FABLIAUX DU PAYS FRANCIEN
Accueil
Liste des fables
Liste des thêmes
Liste des dictons
Index des moralistes cités
Messagerie et Livre d'or

LES PARADIS FISCAUX
de l'enfer fiscal et des paradis fiscaux

es gorilles, les macaques, les chimpanzés,
Les babouins, les gibbons ainsi que tous leurs frères
Se trouvaient réunis en la Grande Assemblée
Où le pays francien voit son sort décidé.
Il fallait désormais se déclarer en guerre
Contre la pauvreté, contre l’iniquité,
Contre l’indignité, contre la corruption,
Combattre le chômage, gagner les élections.
Pour résoudre sans peine, une telle équation
La réponse était là : augmenter les impôts !
[le mot économie, le pire des gros mots
Avait été frappé du plus strict interdit]
« Tout cela est fort bien », déclara Porcinet
« Mais il faudra détruire les quelques paradis… »
« … où nos sous fileront » arguèrent les chambrés.
On se mit à hurler Haro sur l’Helvétie,
Pays du plein emploi, où les gens sont heureux.
L’Assemblée se leva, dans un élan fougueux.
On cria, on rugit, on meugla, on fourbit,
Une nouvelle loi et de nouveaux édits :

L’Helvète devrait rendre ce qu’il n’avait pas pris.
Lorsque le brouhaha se fut un peu calmé,
Une petite voix monta d’une travée :
« Plutôt que de flétrir les paradis fiscaux,
Faisons donc de la France un paradis fiscal !
Et nous vivrons radieux dans un eldorado.»
« Impossible, aberrant, insensé, impensable »
« Mais pourquoi ? » « Car se serait contraire
Aux valeurs de la gauche qui mènent aux enfers.
Ceux qui votent pour nous, et vivent des galères
Doivent rester misereux pour croire à nos sornettes.
Et nous continuerons à pouvoir leur promettre
Des lendemains qui chantent, en nous bourrant les fouilles
Tandis que dans la mouise, ils resteront gribouilles

C'est mieux avec des picaillons, qu'avec des illusions.
Gégé le roukmout



fable précédente

        


fable suivante