FABLIAUX DU PAYS FRANCIEN
Accueil
Liste des fables
Liste des thêmes
Liste des dictons
Index des moralistes cités
Messagerie et Livre d'or

LE TRAINEAU DU PERE NOEL
du multiculturalisme

’arc en ciel irisé des aurores boréales,
Etoilait la prairie où perlait le cristal.
Des lutins se pressaient autour d’un grand traineau
Y portant des paquets, des milliers de cadeaux.
On préparait Noël, en pleine Laponie.
Mais, pour suivre la loi sur la pluralité
Exigeant d’intégrer les savoirs éloignés,
Le vieux papa Noël avait ragaillardi
Son antique attelage de rennes décadents
Avec des animaux venus du monde entier.
Un couple d’éléphants arrivés de Ceylan
Se trouvait aux cotés d’un âne tout pelé.
Venu de Sibérie un husky somnolait
Couché près d’un chameau. Il y avait aussi
Une autruche, un taureau, un singe marmouset
Un buffle, un sanglier, un lion, une otarie.
(En tant que mammifères, l’ordre des Phocacés
Avait voulu participer.) Le grand soir arriva.
Attelés deux par deux, l’équipage était là,
Tout comme les légats de la fraternité,
De l’uniformité, de la normalité,
Qui debout sur l’estrade, pontifiaient et prêchaient :
« Races n’existent plus, les peuples ont disparus,
D’une même culture, nous sommes tous issus. »
Le traineau s’ébranla. Le buffle qui broutait
Refusa d’avancer, le singe le mordit.
L’éléphant attrapa par la queue l’otarie,
Et la lança pour s’amuser sur le husky.
L’autruche se cacha, quand le lion bondit
Ce n’était que pagaille, désordre et anarchie.
Tout allait à vau-l'eau. Le traineau culbuta.
Entrainant dans sa chute, l’assemblée des prélats

On alla rechercher l’équipage des rennes,
Membres d’un même clan, chantant même refrain,
Ayant le même abri, broutant même lichen
Unis et solidaires tels les doigts de la main.
Le traineau rechargé, put enfin s’élancer
Emportant dans sa course un charroi de présents
Pour les distribuer, universellement
Aux enfants de la terre, petits comme les grands

Ce n'est pas parce qu'un cabri chie des crottes
comme des pilules, qu'il est devenu pharmacien.
Proverbe Cajun



fable précédente

        


fable suivante