FABLIAUX DU PAYS FRANCIEN
Accueil
Liste des fables
Liste des thêmes
Liste des dictons
Index des moralistes cités
Messagerie et Livre d'or

LA MARMOTTE, L'ECUREUIL ET LE RENARD
des rentes et du profit

oelleusement couchée sur le crêt d'un coteau,
Madame la marmotte coulait des jours sereins.
Sa cave était remplie ; son grenier était plein.
Les soucis étaient loin, grâce au petit magot
Qu'elle avait lentement, année après année,
Amassé à l'abri des jalousies iniques.
Le plus clair de son temps, au soleil exposée,
Elle se lézardait, rêvassant des tropiques.
Sa fourrure était belle, son poil était luisant,
Ses formes séduisantes conviaient aux drôleries ...
Compère l'écureuil et messire goupil,
En prirent quelque ombrage. Les voilà se plaignant
Auprès de l'assemblée d'égalitologie.
"Il y a par les champs, un sinistre animal
Qui profite en dormant"
                 "Vous avez dit profit ?
Le profit c'est le vol, c'est la filouterie,
Profit est détestable, profit est immoral
Profit est haïssable, profit est condamnable! "
Marmotte est arrêtée. Elle eut beau protester,
Tenter de s'expliquer, vouloir se justifier,
Rien n'y fit. L'infamie est bien trop exécrable !
Le châtiment tomba : Les fruits de ses profits
Seraient distribués entre les démunis :
De toute son épargne, l'écureuil s'empara.
Et quant à la marmotte, le renard la bouffa.

Il n'est pire vol, que le vol fait au nom de l'égalitarisme.
Montesquieu



fable précédente

        


fable suivante