FABLIAUX DU PAYS FRANCIEN
Accueil
Liste des fables
Liste des thêmes
Liste des dictons
Index des moralistes cités
Messagerie et Livre d'or

LES GRENOUILLES ET LES DINDONS
du nucléaire

u pays des dindons, grenouilles croassaient
Faisant du bruit pour ci, manifestant pour ça
Trouvant mille prétextes à couiner pour nada.
Pendant tout ce temps là, les dindons travaillaient.
Ils cultivaient les champs, ils bâtissaient des ponts
Construisaient des moulins, étaient bons citoyens.

Croassant lui aussi, Ysengrin, le malin,
Un soir se fit nommer grand vizir des dindons.
Et pour plaire aux reinettes, pour être dans le ton
Décida tout de go de fermer un moulin.

Dindons de protester et de se lamenter :
« Mais comment ferons nous pour moudre notre grain ? »
« Vous êtes bien trop gras ; du pain mangerez moins ;
Un seul moulin sera, je le promets, fermé »
Répliqua le malin compagnon des tritons.
Au travail, trop confiants, se remirent, dindons.
Croassant à son tour, Goupil devint vizir.
Il avait pour cela promis de ne glapir.
Grenouilles de hurler et puis de menacer :
« Si tu veux notre appui, moulin devra fermer. »
Le rusé aussitôt, sans se faire prier
Décida à son tour, un moulin d’arrêter.
Dindons de pleurnicher et de se récrier :
« Mais comment ferons nous pour scier notre bois ? »
Vous couperez moins d’arbres ; Nature y gagnera.
Un seul sera fermé, ne vous alarmez point »
Répondit le rusé, ami des batraciens.
Au labeur, grands bêtas, les dindons se remirent.
Grand ami des crapauds, le lion devint vizir.
Dindons de s’affoler. Qu’allait-il advenir
De tous ces beaux moulins qu’ils avaient fait construire ?
Le roi des animaux se montra généreux :
« Dindons je vous comprends; et je veux votre bien,
Vous êtes mes amis, je vous laisse un moulin. »
Dindons de remercier et d’acclamer les cieux :
« Que le vizir est grand ; que le vizir est bon. »
Cependant dans un coin, un vieux dindon pestait.
« Mais comment ferons nous ? Vizirs nous ont refaits !
On voulut qu'il se taise et demande pardon.
Le vieux dindon reprit : « Il nous faut travailler
Comment allons nous faire si moulins sont fermés ? »
Le lion alla chercher quelques vélocipèdes
« Ne pleurnichez donc pas, je vous en fait cadeau.
Mais pour me remercier, il faudra avec zèle
Vous mettre à pédaler sur ces vieux pédalos. »

Ivresse, écologie, suivent les memes lois
Quand l'euphorie s'en va, reste la gueule de bois
Omar Kayam



fable précédente

        


fable suivante