FABLIAUX DU PAYS FRANCIEN
Accueil
Liste des fables
Liste des thêmes
Liste des dictons
Index des moralistes cités
Messagerie et Livre d'or

LES COQUELETS ET LE DODO
des impôts et des riches

l existait jadis, sur une île perdue
Une grasse volaille, bien en chair et dodue.
Le monarque des lieux, connu pour sa sagesse
S’en régalait parfois au soir de grandes liesses,
Mais n’en abusait pas. Jaloux de ses richesses,
Prudent de leur gestion, soucieux de les garder,
Cet avisé gourmet, pour garnir ses soupers
Se fournissait aussi de poulets, de chapons,
De faisans, de bécasses, de cailles, de dindons,
Ce savant équilibre dans le choix des ressources
Maintenait dans les cours, paix et prospérité.
Des coquelets malingres se mirent à protester :
Pourquoi devoir payer, pourquoi dans notre bourse
Aller chercher le lard dont sont pleins les dodos ?
On doit manger les gras et laisser là les maigres !
L’imparable leçon, fut reprise aussitôt.
De Lille à Perpignan, tous les pisse-vinaigres,
Chassèrent le dodo, pour en faire lippée.
Combien de fins dîner, combien de gueuletons
On fit à Trianon, à Saint Germain des Prés !
Les dodos s’éclipsèrent. Le temps d’une chanson,

Il n’y en avait plus. Les coqs étaient ravis,
Riches avaient disparus : tous étaient maigrelets !
Pour fournir ses cuisines, le roi alors se mit
A écraser d’impôts les pauvres qui restaient !

Grâce à la socialaud-bureaucratie
Il n’y aura bientôt plus que deux partis en France
Ceux qui profitent des impôts et ceux qui en meurent
Jean Baptiste Botul



fable précédente

        


fable suivante