FABLIAUX DU PAYS FRANCIEN
Accueil
Liste des fables
Liste des thêmes
Liste des dictons
Index des moralistes cités
Messagerie et Livre d'or

LA MANIF DES DINDONS
des manifestations

n un lointain pays, où régnait l’ignorance,
De curieuses pratiques se faisaient d'ordinaire
Pour espérer des dieux, qu’ils calment leur colère
Et aient pour leurs sujets quelque munificence.
En longues processions, moutons et bourricots
Déployant des bannières, et meuglant des prières
Défilaient dans les rues pour demander de l’eau.
Découvrant ces usages, les babouins s’esclaffèrent :
« Comment s’imaginer du temps changer le cours
En parcourant la ville en piaillant des cantiques,
Et jouant des baguettes sur des peaux de tambour.
Vouloir manipuler l’esprit de nos bourriques
En leur faisant gober de telles pitreries
Est d’un obscurantisme, digne des tyrannies. »

Il vint en Babouinie à manquer de grisbi.
Aussitôt les dindons se mirent à protester
A grogner, à pester et à manifester !
En longue procession, beuglant des litanies,
Agitant des drapeaux, portant des banderoles
Entonnant des slogans, dansant la carmagnole.
Les plumées défilèrent. Les babouins applaudirent :
La manifestation est en démocratie,
Un droit sacramentel, défouloir des délires
Qui dérangent sans cesse, le cerveau des dhimmis.
Un vieil orang-outang posa une question :
« Quelle est la différence entre une procession
Et manifestation ? » Socialaud indigné
S’étrangla de colère : « Comment peut-on oser
Comparer les rebuts de la superstition
Avec les avancées de la Révolution ?
Apprenez camarade, qu’il y a procession
Quand il faut un miracle pour obtenir raison »
« Et manifestation ? » s’enquit le réfractaire
« Lorsque même un miracle ne pourra satisfaire
Les revendications de ces tristes bouffons »

Pour défiler dans la rue, le cerveau est superflu
François l'endauffeur



fable précédente

        


fable suivante