NOUVELLES FABLES DU PAYS FRANCIEN
Accueil
Liste des fables
Liste des thêmes
Liste des dictons
Index des moralistes cités
Messagerie et Livre d'or

LA COLOMBE, LE PIGEON ET LE COUCOU
de l'immigration

adame la Colombe et Messire Pigeon
Défilaient pour la paix, pour demander pardon
Pour le droit au bonheur, pour le droit au chicon,
Pour ouvrir les prisons, pour donner toujours plus,
Avec l’argent des autres, pour ouvrir nos campus
A la misère du monde, pour taxer tous les autres,
Faire les tartuffards et dire des patenôtres
Faire de la charité, un acte médiatif,
Un acte populiste et surtout lucratif.

Au-delà de la mer, un coucou entendit
De tous ces bons esprits, les flots de litanies.
Le voilà qui accourt, apporter au Pigeon
La chance de pouvoir offrir sa compassion.
Dans le nid de ses hôtes, demande qu’on fît place
Pour que tout le respect qui est du à race
Puisse s’épanouir ainsi qu’il y convient.
Une fois installé, il chasse les petits
Du couple qui l’avait niaisement accueilli.
Fait venir une épouse, sa femme, une conjointe,
Qui sitôt arrivées pondirent quelques poussins
Que Colombe et Pigeon furent contraints d’adopter.

Leur nombre s’agrandit. La tribu de gonfler.
A quelque temps de là, dévoilant son dessein
Coucou et sa tribu, de justice animés
Exigent d’appliquer les lois démocratiques
Qui font du plus grand nombre une loi tyrannique.
Ce nid était le leur, c'était là leur foyer !

Colombe et son Pigeon durent s'expatrier
Et quitter la paroisse, où tous deux étaient nés.

Qui baisse son falzar, en prend plein le pétard.
Gégé le roukmout



fable précédente

        


fable suivante