LES NOUVELLES FABLES DU PAYS FRANCIEN
Accueil
Liste des fables
Liste des thêmes
Liste des dictons
Index des moralistes cités
Messagerie et Livre d'or

LE PETIT CHAPERON ROUGE
du cannibalisme de l'Union Européenne

êtu de bleu blanc rouge, un joli chaperon,
S'en allait par les prés voir sa grande maman.
Un perroquet phraseur, au plumage pimpant

Se proposa pour lui porter son balluchon.
Jaloux de voir l'enfant, en si bel équipage,
Un cochonou graisseux, menteur, lécheur, trompeur

Se joignit à la paire, pour en faire un ménage.
Et voilà notre belle recouverte des fleurs
Dont les deux suborneurs faisaient une débauche.
Les discours et promesses, les bobards et serments,
Logorrhées et laïus, bla-bla et boniments
Fusaient des deux cotés, à droite comme à gauche.
Enfin on arriva chez la grande maman.

"Tire la bobinette, la cheville cherra !"
"Oh ma chère mamie, tu n'es plus comme avant,
Tu as des cheveux blonds, ton teint est délicat,
Tu as de grands yeux bleus. Comment t'appelle-t-on ? "
"On me nomme Europa, papesse en Avignon.

Viens vite dans mes bras, pour te faire biser
Pour te faire baiser et te faire niquer
La belle enchanteresse posa ses rouges lèvres
Sur le cou de l'enfant … et découvrit ses dents,
Car c'était un vampire, qui vous suce le sang,
Qui vous bouffe la rate et vous ronge la plèvre.
"Ben et nous " s'indigna la paire d'escroqués
"C'était l'un de nous deux qui devait l'empaumer !"
"Venez donc à Bruxelles, où l'on chante et l'on danse
Venez vous joindre à nous pour gonfler la dépense,
Saigner les edentés, traire les franchouillards,
Faire des ronds de jambes en créant des smicards."

Occis qui bien y dit,
mais mal y fait.
Bertrand du Guesclin



fable précédente

        


fable suivante