LES NOUVELLES FABLES DU PAYS FRANCIEN
Accueil
Liste des fables
Liste des thêmes
Liste des dictons
Index des moralistes cités
Messagerie et Livre d'or

BLANCHE NEIGE ET LES SEPT NAINS
de l'eurocratie

ans son morne bureau de la tour Europa
Blanche Neige songeait aux journées merveilleuses,
A l'époque de rêve, à la vie fabuleuse
Qu'elle passa jadis, cachée au fond des bois …
Elle se souvenait de ses petits amis :
Emilio l'italien, qui venait chaque nuit
Lui chuchoter l'amour avec maestria;
Adrien le français et ses bons petits plats;
Juan le castillan et sa douce guitare
Qui venait la charmer quand arrivait le soir …
Et Gildas, le wallon, qui l'avait tant de fois
Fait rire jusqu'aux larmes avec ces facéties …
Une perle à ses yeux furtivement se mit
A rembrunir l'éclat des soirées d'autrefois …
Elle revoyait Gunter, le lutin bavarois
Trimant, suant, soufflant dans sa machinerie
Pour que leur renardière soit un vrai paradis;
Et Rudi, si timide, mais tellement gentil,
Lui offrant l'edelweiss, la fleur du bonheur.
Il fallait transformer tous ces lieux enchanteurs
Pour que ses amis nains puissent à leur tour gouter
Au plaisir infini d'être pris dans l'extase
D'une Europe trahie, défigurée, saignée
Par de gras europtères et des milliers d'oukases.
En deux-trois tours de mains, et cent renoncements,
Bruxelles pu regner sur tout le continent.
L'anglois fut aux fourneaux, l'italien aux machines,
Gaulois organisa, germain fit la police,
Le batave planta partout du cannabis;
On appela le grec pour combler la gamine!
Ce fut bientôt l'enfer de cette eurocratie,
Qui nous bouffe la rate et prend notre grisbi

Oh, messieurs de Bruxelles, laissez nous nos façons,
Boire comme il nous sied, manger comme il nous plaît,
Remballez vos leçons, laissez nous nos chansons,
Restez dans vos Olympes, et fichez nous la paix.

Bons vins ne viennent pas de mauvaises futailles
François Rabelais

                    



fable précédente

        


fable suivante