LES NOUVELLES FABLES DU PAYS FRANCIEN
Accueil
Liste des fables
Liste des thêmes
Liste des dictons
Index des moralistes cités
Messagerie et Livre d'or

LA BARBICHETTE
de la corruption

n lointaine Thulée, le conseil des caciques,
Un soir se réunit, car la nuit est propice
Aux pires des forfaits, aux crimes crapuleux,
Aux larcins misérables, aux vols délictueux.
A gauche de la caisse, se tenaient les gibbons
Que l'on sait fort adroits dans l'art de dessaisir
Tandis que sur la droite, se tenaient les guenons
Que l'on connaît fort gauches quand il faut ressaisir.
On inventa un jeu pour que tous les fripons
Se remplissent les poches d'une égale façon
Deux à deux les compères feraient face à la caisse.
Chacun saisirait de l'autre, la barbichette,
L'autre main restant libre pour puiser dans l'assiette,
Avec adresse mais après forces politesses.
Entourés de leurs frères, se faisant vis à vis
Se tenant le menton, fredonnaient les amis

"Je te tiens, tu me tiens par la barbichet-te,
Pour puiser, tous ensemble, au fond de l'assiet-te
Le plus fieffé voleur aura la roset-te".

La comédie durait depuis plusieurs années,
Quand soudain arriva un singe de Siva :
Il avait tant de bras, qu'il pouvait dérober
Beaucoup plus que les autres. Au scandale, on cria !
Et les voleurs de geindre, les voleurs de pleurer
Et de se désoler d'être à leur tour volés.

A force de nager, on finit par couler."
Jean Baptiste Botul



fable précédente

        


fable suivante